Le Père Antoine Chevrier

Le Père Antoine Chevrier

« Connaître Jésus-Christ, aimer Jésus-Christ, imiter Jésus-Christ, voilà tout notre désir, voilà toute notre vie ! »
Le Père Antoine Chevrier (1826-1879)

C’était en 1860, à Lyon, dans la Montée de Fourvière. Au cœur de l’été, il faisait très chaud. Un jeune garçon, Pierre Pacalet, pauvrement vêtu, débout sur le bas-côté de la route, mangeait des écorces de melon qu’il avait ramassées dans une poubelle. Quand on a faim… Un prêtre, encore assez jeune, le père Antoine Chevrier, gravissait la Montée. Il allait sans doute rendre visite au petit groupe de fillettes dont s’occupaient des Sœurs qui partageaient son apostolat en direction des enfants pauvres. Il s’arrêta et s’intéressa à cet adolescent. Cet orphelin lui expliqua qu’il avait travaillé dès l’âge de 9 ans, dans l’une de ces usines, une verrerie, de l’autre côté du Rhône, qui se multipliaient dans le quartier de La Guillotière. Il ne savait ni lire, ni écrire, ni compter ; il ne savait rien en histoire et rien en géographie. En revanche, il savait se débrouiller dans la vie et connaissait la méchanceté des hommes. Aux yeux de ceux-ci, il passait pour ne rien savoir, ne rien avoir et même ne rien valoir. Dieu ? Pierre avait été seulement baptisé, mais ne connaissait à peu près rien sur Lui. Jésus-Christ, l’Évangile, cela n’était que des mots sans contenu. Antoine Chevrier le recueillit et l’adjoignit aux autres garçons de son oeuvre, qu’avec des personnes dévouées, il avait pris en charge dans ses pauvres locaux appelés Le Prado, à La Guillotière. Et là, le jeune Pierre Pacalet, apprit à lire, à écrire et à compter et les autres matières indispensables. Le père Chevrier lui enseigna qui était Dieu, qui était Jésus-Christ et son Évangile. Car le père Chevrier poursuivait une passion, faire le catéchisme, instruire la jeunesse, en particulier les plus pauvres. Son but était, à la suite de l’Apôtre saint Paul, de former Jésus-Christ dans les cœurs (Ga 4,19). Son ambition était que les garçons et les filles, dont il avait la charge, deviennent des adultes responsables, en plein monde, ayant en eux la vie et la pensée de Jésus-Christ, vivant selon ses préceptes, pour être de bons citoyens « sur la terre comme au ciel ». Le père Antoine Chevrier est mort en 1879. Il a été déclaré bienheureux par le pape Jean-Paul II.

Voilà pourquoi notre établissement est placé sous la protection du Bienheureux Antoine Chevrier.
Nous sommes animés du même idéal, en particulier celui de faire aimer Jésus-Christ et son Évangile, à tous, garçons et filles, sans distinction de milieux.

Père Chevrier

Espace Bleu

 

La Messe

La Messe

- LA CHAPELLE

- La sainte messe, est célébrée une fois par semaine.

Espace Bleu

 

Les Prières

Les Prières

- La prière en commun est assurée le matin, le plus souvent par le père Horovitz, avant les cours, tous les enfants rassemblés. Nous disons la prière avant et après les repas. La messe est célébrée chaque semaine, toujours en forme extraordinaire (en latin) et avec pédagogie. Chaque enfant est encouragé, surtout pendant les périodes de l’Avent et du Carême, à poser librement des actes de piété, à la chapelle. Si les temps de prière communs sont obligatoires, nous respectons la liberté intérieure de chacun ; personne n’est contraint à recevoir un sacrement. Nous organisons, chaque année, au cours de la Semaine Sainte, un temps de retraite, dans nos locaux, avec participation au chemin de Croix, le Vendredi-Saint. Nous demandons aux familles de participer à la messe paroissiale, un dimanche de leur choix, une fois par trimestre.

Espace Bleu

 

Les Sacrements

Les Sacrements

- Si l’enfant, avec l’accord des parents, en exprime le désir,

Nous pouvons le conduire au sacrement du baptême, qui aura lieu à l’église du Pradet, à la confirmation, ou encore à la première communion. La préparation à ces sacrements est assurée à l’intérieur du collège ou de l’école. Le sacrement de la confession est proposé tous les jeudis, pendant la récréation, après le déjeuner.

- Aux enfants qui en expriment le désir, les prêtres remettent le scapulaire du Mont Carmel et la médaille de la Sainte Vierge dite « médaille miraculeuse. »

- Les prêtres sont à la disposition des familles si elles ont besoin de leurs conseils ou de leur ministère.

Espace Bleu

 

Le Cathéchisme

Le Cathéchisme

- Le catéchisme est inclus dans l’emploi du temps hebdomadaire.

Il est assuré, dans chaque classe, par le père Horovitz. Le catéchisme était la tâche prioritaire du bienheureux Antoine Chevrier.

Le catéchisme, la morale et l’histoire de l’Église sont enseignés chaque semaine ainsi que les fondamentaux (reprise de l’histoire dans l’ordre chronologique).

L’ établissement Antoine Chevrier veut développer chez les enfants une vie chrétienne profonde et vivante en leur donnant la possibilité de la vivre tout au long de leur scolarité. Chaque journée est rythmée par une prière en début de matinée.

- Une fois par semaine les enfants ont un cours d’instruction religieuse. Celui-ci est obligatoire.
- La présence des prêtres permet d’offrir aux enfants les meilleures conditions pour rencontrer le Christ.
- Les événements liturgiques font l’objet d’une attention et d’une préparation particulière (Toussaint, Noël, Pâques…) ainsi que les grandes fêtes.
- Choisir l’établissement Antoine Chevrier c’est souhaiter que son enfant reçoive une éducation complète, non seulement au niveau de l’épanouissement de son corps et de son esprit, mais encore de son âme. Car  » le caractère propre et la raison profonde de l’école catholique, ce pourquoi les parents catholiques devraient la préférer, c’est précisément la qualité de l’enseignement religieux intégré à l’éducation des élèves « (Jean-Paul 2)
- Une petite instruction concernant les leçons de manières et de bienséances ecclésiastiques et civiles sera assurée quotidiennement avant le déjeuner.